Amo travel est connu sous le nom d'Amo Vietnam

The Best

selling tours packages

La baie d’Halong

Nord di Vietnam

 

Les paysages marins étonnants, les grottes, le kayak, la biodiversité et les merveilleux fruits de mer au Vietnam

L’attraction la plus évidente du Vietnam est la baie d’Halong, à côté du golfe du Tonkin avec près de deux millions de visiteurs chaque année. Malgré son statut comme un des centres touristiques les plus fréquentés au Vietnam ; son énorme échelle, sa géomorphologie et sa splendeur incontestable en fait une destination presque indispensable.

Avec Amotravel, vous échappez le pire de la foule. Nous utilisons seulement des bâteaux de bonne qualité, et nous recommandons une nuit sur la baie afin d’accorder du temps pour les îles et les grottes les moins visitées, laissant celles qui sont équipées de lampes, d’allées de promenade, de stands de rafraîchissements et de boutiques de souvenirs pour les touristes. Les exceptions sont Dau Go, une large caverne digne d’une visite pour sa grandeur, et Sung Sot, pour ses remarquables stalactites et ses stalagmites.

Bien que le nom de la baie d’Halong soit souvent utilisé pour décrire toute la zone, il se réfère seulement à une partie d’un vaste archipel de milliers de pinacles calcaires s’étendant jusqu’à une centaine de kilomètres à l’Est du Haiphong.

Ce paysage remarquable existe grâce à un processus complexe d’érosion dénommé «karst». Une couche massive de calcaire de bonne qualité a été dissoute lentement par un climat chaud et humide qui a concerné l’Asie du Sud-Est par des incalculables millions d’années. L’eau coulait dans des crevasses élargissant les fissures dans le calcaire et qui créa des grottes et des cavernes puis a causé l’effondrement des couches les plus faibles en laissant des tours de roches distinctives, visibles aujourd’hui. D’une manière assez récente, l’activité sismique inonda les terres basses et créa la baie d’Halong.

Les sommets presque perpendiculaires cachent le reste de nombreuses grottes et cavernes, leurs entrées fut exposées lorsqu’une partie de la paroi de la tour s’était effondrée, mais sont maintenant cachées par des chutes de pierres ultérieures et par une végétation dense.
Certaines grottes sont déjà connues et d’autres n’ont été découvertes que récemment, mais selon les experts, elles ne représentent qu’une fraction de celles qui sont encore cachées. Trois larges grottes au milieu de la zone protégées comme patrimoine mondial ont été rendu accessible pour les visiteurs. Plusieurs petites grottes peuvent être visitées, mais il faut souvent gravir à travers les rochers et à travers des passages non éclairés.
Au coin sud-ouest de la baie d’Halong de trouve Cat Ba, une large île de calcaire ‘karst’ parsemée de petites montagnes couvertes de forêts verdoyantes. A côté de l’île se situe un Parc National, riche en flore et en faune, et comprend l’une des espèces les plus menacées de singes dans le monde. Cat Ba possède aussi deux agréables petites plages de sable fin.
À l’est, est la baie de Bai Tu Long. Bien qu’elle ne corresponde pas tout à fait à la gamme des attributs géologiques de son illustre voisine, elle est aussi attrayante et gagne en charme car moins visitée. Bai Tu Long, et particulièrement l’île de Quan Lan, ont de loin les plus merveilleuses plages au nord du Vietnam. La plupart sont plus ou moins vide car l’infrastructure touristique y est limitée.

La baie est également un trésor endémique, et souvent mis en danger, d’espèces florale, de mollusques et de petits invertébrées. Le nom et logo de notre société sont dérivés d’une de ces plantes, la pantoufle orchidée jaune, ou «hai ve nu» en vietnamien.
Actuellement, un projet à long terme transforme de façon continue l’ensemble de l’archipel et de son arrière-pays comme le premier Ecomusée de l’Asie du Sud-Est, reliant tous les aspects de ses éléments naturels, environnementaux et culturels afin de fournir une vue globale auxles visiteurs et d’accorder l’attention sur l’importance critique de sa conservation.

À côté de la baie d’Halong

Outre la baie d’Halong, le reste de la province de Quang Ninh possède de nombreuses attractions pour tenter les visiteurs.

Yen Tu – la montagne miraculeuse

Située à environ 130km de Hanoi, quelques kilomètres au nord de la route principale en direction de Ha Long à Uong Bi, est la montagne de Yen Tu, la position d’un complexe de 11 pagodes et près d’une centaine de sanctuaires et de tours. Plusieurs sont dédiés aux premiers fondateurs du Bouddhisme vietnamien qui y ont vécu et travaillé.
Fréquentée par des pèlerins domestiques pendant la première période de l’année, elle est digne d’une longue grimpée, non seulement pour son intérêt historique mais aussi pour le paysage et la vue attrayante. Le téléphérique est une innovation récente.

La bataille héroïques de Bach Dang
L’estuaire de Bach Dang, le site de deux des plus grandes victoires du Vietnam, se trouve entre Halong et Haiphong. En 938 après JC, les rebelles vietnamiens dirigés par le général Ngo Quyen ont vaincu une armée chinoise très supérieure en coulant des pieux aiguisés en bois de fer dans la boue de sorte que les navires ennemis soient empalés quand la marée était basse, et donc l’occupation chinoise  de mille ans a été terminée. Trois cent cinquante ans suivant, le général Tran Hung Dao a humilié les hordes puissantes de l’armée mongole de Kublai Khan, en utilisant la stratégie identique exactement au même endroit, ce qui suggère que le Grand Khan aurait dû étudier l’histoire militaire chinoise!

Outre certains pieux encore en leur position d’origine, peu de preuves physiques du champ de bataille restent à voir. Cependant, la petite ville a une bonne maison de commune, un musée décent, et se situe dans une zone tranquille de villages traditionnels et d’agriculture.

Cam Pha et les mines de charbon

Cam Pha, à 20km à l’est de la ville de Halong, une des plus grandes mines de charbon à ciel ouvert dans le monde. Le site est loin d’être beau, mais la taille de l’opération (et pollution!) est impressionnante. Une visite a besoin d’un plan minutieux, bien que nous devions négocier l’accès avec les autorités de la mine.

Dans le district de Cua Ong de Cam Pha, le temple de Cua Ong est bien fréquenté, surtout pendant la période de festival dans les trois mois lunaires au printemps. Son architecture classique et ses gravures frappantes sont remarquables.

Des plages désertes

Au-delà de Cam Pha, il y a plusieurs grandes îles de terre créées par des dépôts alluvionnaires de la rivière Rouge. Leurs rivages face à la mer sont de longues plages de sable fin, et leurs localisations isolées signifient que peu de gens les visitent, et elles n’ont pas de développement de toute façon. Un bâteau prend plusieurs heures pour les atteindre.
La meilleure d’entre elles est Quan Lan, une île paisible avec une population de petite taille. Il y a trois lieux pour y rester. Deux sont de base, mais un petit établissment construit récemment est une possibilité pour un confort normal.

Plus près de la côte, et donc plus développée, la plage de l’île de Van Don est longue et pleine de sable fin, et offre une vue à l’extrême est vers les tours de calcaire de la baie d’Halong. Il y a peu d’hôtels et de restaurants locaux. Un complexe hôtelier haut de gamme est en cours de développement.

Mong Cai et la plage de Tra Co

A l’extrême nord-est de la région est la grande ville frontalière de Mong Cai, dévastée lors de l’invasion chinoise abortive du Vietnam en 1979, mais est maintenant reconstruite. Pas loin, et facilement accessible en hydroptère de la ville de Halong, est l’île de Tra Co. Elle a une longue plage de sable dur – large et presque déserte. Il y a aussi un village avec une maison de commune intéressante et une pagode. L’hébergement est disponible à Mong Cai. Un nouvel hôtel de cinq étoiles avec un casino a été ouvert dans la ville, mais il vise principalement à fournir l’hébergement de nuit aux gens qui passent le poste-frontière pour venir et sortir de la Chine.
La ville de Halong

La ville de Halong n’est pas susceptible de gagner des prix pour son architecture ou pour son infrastructure, mais elle est loin d’être l’enfer décrite dans le guide de voyage intitulé ‘Planète solitaire’ (lonely planet).
La ville est la capitale de la province de Quang Ninh, et a été fondée dans les années 90 en fusionnant Bai Chay, une zone touristique, avec la zone industrielle et commerciale beaucoup plus large de Hong Gai. En raison des différences considérables entre les deux éléments, et leur séparation par un dense flux de ferry de véhicules traversant l’estuaire Cua Luc, ces zones n’ont pas fait bon ménage au début, mais le temps et la construction imminente d’un pont les réunissent.
Étonnamment, la zone touristique de Bai Chay est la zone la moins attrayante pour les voyageurs sérieux. La longue partie face à la mer souffre d’un développement incontrôlé et inapproprié, à côté des hôtels, des restaurants et des boutiques de souvenir (surtout de mauvaise qualité), et le Parc Royal, un développement de la longue partie face à la mer avec quelques attractions distinctives, il y a peu de raison pour passer beaucoup de temps là. Presque invariablement, nous recommandons nos clients de passer la nuit sur un bâteau bien équipé sur la baie d’Halong.
Bien sûr, la gloire de la ville de Halong est sa position face à la baie d’Halong, le patrimoine mondial. Le point d’accès principal est un quai construit intentionnellement à l’ouest de Bai Chay. Sa position signifie que le nombre important des visiteurs qui ne passent pas la nuit dans la ville de Halong prive la communauté locale d’un revenu nécessaire. Si le temps le permet, une visite à Hong Gai vaut la peine.
Bien que certaines mines de charbon et les industries lourdes associées aient été déplacées loin à l’est, la nature commerciale de Hong Gai est immédiatement évidente.

Contrairement à Bai Chay, il n’y a eu aucun effort d’internationaliser Hong Gai. Presque tous les bâtiments sont relativement nouveaux: pratiquement toute la zone a été détruite par les bombardements pendant la guerre.
Heureusement, une petite zone au sud de Hong Gai a échappé à la destruction. A son centre est la montagne de Bai Tho (‘Poème’), le nom est issu de plusieurs versets sculptés sur sa face presque verticale vers la mer par des rois et des poètes célèbres. Le sommet de calcaire est étonnamment riche en biodiversité et offre des vues spectaculaires sur la baie et le dos rouge des aigles de mer plongeant en dessous.

Elle est également enracinée dans la culture vietnamienne, non seulement pour son rôle dans les guerres et les conflits au cours des âges, mais aussi pour ses associations religieuses. Deux temples attrayants, un sur chaque côté de la montagne, sont digne d’une visite.
Ailleurs, Hong Gai est une ville animée et un bon exemple des nouvelles villes industrielles du Vietnam. Une promenade au tour du marché et du port est agréable et instructive.

La ville de Halong se développe rapidement. Cependant, il est inévitable que le taux de croissance va s’accélérer car elle se trouve sur la route principale vers le sud de la Chine. A l’heure actuelle, les poids lourds doivent utiliser le ferry – une fois que le pont sera construit, et la route vers le passage frontalier améliorée, le transport des marchandises va s’intensifier.
Le trajet de 160km à la ville de Halong prend environ deux heures et demie. Presque tous les hébergements sont à Bai Chay. Actuellement, il y a cinq hôtels de bonne qualité mais, malgré le confort, aucun n’est au standard de luxe. Il y a un nombre limité d’hôtels de milieu de gamme et une abondance d’hébergement économique, dont une grande partie de mauvaise qualité.

Les menus de restaurant sont assez limités, mais les fruits de mer sont excellents, en particulier ceux qui sont servi sur les bâteaux. Une bonne alternative est le restaurant flottant près de la montagne de Bai Tho. Outre les établissements omniprésents de karaoké, les spectacles et les divertissements divers dans le Parc Royal, il n’y a pas beaucoup de choses à faire dans la soirée à côté de se promener parmi le bal ou autour de Hong Gai.
À la périphérie ouest de la ville, Tuan Chau est une petite île de terre près du continent qui a été converti en une grande zone de villégiature. Bien qu’elle soit bien faite, et offre une partie des meilleurs hôtels dans la ville de Halong, elle a été conçue pour attirer les visiteurs vietnamiens et chinois et n’est pas vraiment attrayante pour ceux qui viennent des pays développés.

 

2-halong-grid-1

Témoignages

Envoyer la demande